L’Union Européenne a besoin des nouvelles générations, mais, surtout,
LES NOUVELLES GÉNÉRATIONS ONT BESOIN DE L’UNION EUROPÉENNE : Pourquoi ?

La grande majorité des jeunes citoyens de 18/20 ans de chaque pays-membres de l’Union européenne, sera encore vivante d’ici  50 à 60 ans.

Une bonne partie de ces jeunes d’aujourd’hui seront des grands décideurs dans 20 à 40 ans, dans les domaines politique, économique, social et culturel dans leurs pays respectifs. En outre, une petite élite sera impliquée, directement ou indirectement, dans la gestion des grandes institutions de l’UE.

Mais pour pouvoir agir d’une façon constructive il faut que les pays européens puissent préserver la paix entre eux.

L’Union européenne y a contribué d’une façon décisive les 65 dernières années. Et l’on sait bien que pour trouver une aussi longue période de paix en Europe il faut reculer 600 ans !

Les jeunes sont, donc, des citoyens avec beaucoup d’années devant eux pour vivre et agir, évidemment, beaucoup plus que les personnes adultes-mures et les plus âgées.

C’est la raison pour laquelle une dissolution éventuelle de l’UE, qu’on ne peut pas imaginer ni à court ni à moyen terme, n’affecterait pas à ces derniers groupes d’âge.

Néanmoins, une rupture à plus longue terme, souhaitée à présent par un nombre croissant  de partis politiques et de citoyens de plusieurs pays importants, pourrait influencer très négativement la plupart de la jeuneuse actuelle et future, parce qu’elle mettrait en péril, entre autres acquis, le maintien de la paix entre beaucoup de pays de l’Union.

Fort heureusement, l’essentiel de la construction européenne a été accompli. Il faut maintenant que les nouvelles générations puissent s’impliquer, chacun à son niveau, à la consolider et à la compléter. Ceci est donc, au premier chef, dans leur propre intérêt et dans l’intérêt des générations futures. Le livre peut aider à comprendre POURQUOI.